Cyclone Chedza et Madagascar

Madagascar est  un beau pays, mais c’est aussi une île aimée des cyclones.
Depuis le 16 janvier 2015, monsieur Chedza a fait beaucoup parler de lui. Se déplaçant à une vitesse de 15 km/h depuis le canal du Mozambique, côte ouest de Madagascar, il est passé près de la ville de Mahabo. De fortes pluies et des rafales de vent pouvant atteindre les 150 km/h se sont alors abattues sur la région sud-ouest.

162 777 sinistrés et 41 074 déplacés

Le bilan s’alourdit, actuellement, 75 décès selon le Bureau national de la gestion des risques et des catastrophes (BNGRC). Des décès dus à la montée des eaux, à l’effondrement des maisons, à l’écrasement de poteaux électriques et aux glissements de terrain. Le nombre de sinistrés s’accroît de jour en jour. On enregistre actuellement plus de 162 777 sinistrés et 41 074 déplacés.

Les dégâts matériels sont très importants. Les infrastructures routières reliant la côte est de Madagascar sont actuellement coupées. La rupture de la digue de protection à Anosizato et dans la ville de Mahabo a entraîné la destruction des cultures. Les premières récoltes de cette année sont perdues, les maisons des paysans détruites, et le retour à la vie normale  n’est pas pour demain.

Les sinistrés sont pris en charge par les différentes associations et organisations publiques et privées. Mais les statistiques continuent de grimper, car de fortes pluies inondent la capitale depuis quatre jours.  La montée des eaux ne cesse de menacer.

Cyclone Chedza :

A suivre

The following two tabs change content below.
naly

Derniers articles parnaly (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*